UPCYCLING ! UNE TENDANCE AU SOMMET

…DEPUIS QUELQUES ANNÉES !

Crédit photo : Antoine Laymond

Mais concrètement, qu’est-ce que c’est ?

Nous ne saurions pas apporter une définition exacte. Dans l’idée, il s’agit de réinventer.

En français, l’upcycling est le « surcyclage » ou littéralement « le recyclage par le haut », il permet de redonner une seconde vie aux objets pour les transformer en pièces neuves…

C’est le contraire du recyclage qui consiste d’extraire et de broyer la matière première qui servira à autre chose. Le recyclage fait appel à des procédés chimiques, est moins écologique et a fortiori moins créatif.

L’upcycling n’est pas à confondre non plus avec le downcycling – autre jargon employé dans la décoration responsable – !  C’est le procédé inverse qui consiste à transformer un produit devenu inutile, en un nouveau, et de qualité inférieure.

A retenir : l’upcycling est l’action de récupérer des produits et/ou matériaux dont on ne se sert plus pour les valoriser, les transformer en produits de qualité voire de changer leurs usages.

Quelles sont ses origines ?

Ce mouvement est né en 1994 en Allemagne par Reiner Plitz qui évoquait pour la première fois la valorisation des déchets. Il a été popularisé en 2002 par William McDonough, célèbre architecte et designer américain, à travers son livre « Cradle to Cradle : remaking the way we make things » (créer et recréer à l’infini). Grâce à son œuvre, cet ancien militant de Greenpeace révolutionne la notion du déchet dans les métiers du design et de l’architecture.

Et aujourd’hui ?

La montée en puissance des enjeux environnementaux et sociaux ouvre une nouvelle voie économique et industrielle autour de la valorisation des déchets.

Des décennies de fast-fashion ont généré des stocks d’invendus considérables. La surconsommation fait partie de notre quotidien => plus d’un million de tonnes de mobiliers partent à la poubelle chaque année en France soit 120 Tour Eiffel de déchet.

Aujourd’hui l’upcycling est bien plus qu’une tendance et s’inscrit dans nos modes de vie. Les marques se sont emparées du mouvement afin de produire plus responsable. Et cela touche tous les segments de marché.

La mode et les grandes maisons de luxe annoncent que l’upcycling sera le grand gagnant de la collection printemps-été 2021. Au niveau de l’ameublement, on revient à la tendance du faire soi-même… Les Fab lab pullulent (Laboratoire de fabrication de chutes libres) et proposent des services pour concevoir des meubles ou objets en matériaux recyclés. La technologie s’en est également mêlée avec les produits reconditionnés.

L’Upcycling en déco ?

L’économie circulaire est une tendance qui touche de plein fouet ce secteur. La décoration durable intéresse beaucoup les créateurs.

Les raisons ?

Une prise de conscience écologique avec une diminution des déchets, de l’impact écologique en utilisant les ressources existantes. Mais aussi économique. La mode en déco tend vers la consommation responsable. Nous achetons pour le mieux. Nous consommons moins par pulsion mais plus par raison. Nous prenons conscience que la décoration doit s’inscrire dans la durée. Cette tendance répond également aux attentes des français de plus en plus à la recherche de créations uniques et dans l’air du temps.

Question matériaux, on voit fleurir les « matériaux écolos » au sein des rayons de bricolage et des magazines de décoration. Les stars restent le bois, le bambou, le cuivre et le carton. Matériaux appréciés pour leurs résistances et leurs aspects biodégradables. 

Le « faire soi-même » à nouveau au panthéon du cool   

Concevoir, inventer, réinventer …est devenu une source de joie et de bonheur, de satisfaction personnelle.

De nombreuses enseignes de bricolage surfent actuellement sur la vague « récup » en proposant des stages de bricolage et de fabrication pour aider les français à réinventer les gestes et les objets de la vie quotidienne. Leroy Merlin, Castorama ou encore le BHV Marais proposent des ateliers éphémères pour apprendre la structure d’un meuble, appréhender la matière et le réaliser soi-même… le tout, en s’amusant !  Autre tendance du moment : l’Ikea Hackers ou quand les internautes partagent la customisation et la transformation de leurs objets et anciens meubles IKEA.

Dans le secteur de la brocante, les amoureux du vieux design vintage s’amusent également à chiner dans l’objectif de restaurer et de donner une nouvelle vie aux objets.

Les designers au vert

Les grands noms du design mêlent de plus en plus leur réflexion à la production responsable. Les figures majeures n’ignorent pas les enjeux écologiques de la construction.

Même Philippe STARCK a présenté sa dernière création au Salone del Mobile de Milan en 2019 avec sa chaise A.I pour Kartell qui utilise pour la première fois un matériau 100% recyclé. Et, en s’adossant à l’intelligence artificielle, il réussit son pari. Celui de concevoir une chaise qui utilise le moins possible d’énergie et de matériaux. 

Crédit photo : IDEAT

Pourquoi cette démarche chez CHIC FAKTORY ?

Longtemps associé au DIY et aux loisirs créatifs, cette tendance gagne la pratique d’artisans, de designers et de grandes entreprises. 

Et, parce qu’au-delà de l’esthétisme il faut chercher la durabilité…

Parce qu’il est intéressant de partir de l’existant pour façonner le beau…

Parce qu’il est important de changer notre regard sur ce qui nous entoure…

De nombreux acteurs se sont lancés sur le marché pour proposer d’autres manières de consommer.

chEZ CHIC FAKTORY nous nous intéressons à tous ceux qui placent l’humain, le sens et l’utile au cœur de leurs créations. Les relations entre les artisans, l’art et l’écologie constituent l’un de notre leitmotiv.

On aime également se dire que le « UP » d’Upcycling correspond aux meubles ou objets qui ont « ce petit truc en plus »…

Ceux mis en avant par nos marchands sont tout simplement ravissants et sauront, nous l’espérons, retenir votre attention :

One Comment

Laisser un commentaire