La Chic interview : EMMANUELLE M

Régulièrement, un membre de la Chic Team part à la rencontre d’un de ses artisans, créateurs, éditeurs, artistes ou brocanteurs.

EMMANUELLE M, artisan d’art

Depuis 4 ans, Emmanuelle M, artisan d’art, fait de son atelier de Rennes le laboratoire de sa créativité débordante. Sa signature ? Ses Big Flowers. Des fleurs « pop » en feutre qui mêlent intelligence de la main et engagement déco-responsable. Vive la création haute en couleur !

Propos recueillis par Cécile

A quand remonte votre premier rapport au design ?

Je suis née dans les années 70. Mon père aimait beaucoup le design des années 50-70. J’ai grandi autour de meubles contemporains dont Ligne Roset et Knoll.

Ces lignes courbes, très sobres m’inspirent encore aujourd’hui. Un de mes designers préférés est Pierre Paulin par exemple, il fait partie de mes références.

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre parcours ?

J’ai fait des études de Biologie. Ce que j’aimais c’étaient les mécanismes et les illustrations du vivant.

J’ai travaillé pendant quelques années auprès de chercheurs en Botanique du Muséum  National d’Histoire Naturelle de Paris et de celui de Kew à Londres. Je faisais des planches de botanique, ce qui mêle travail scientifique et travail sur des pièces florales … J’emmenais chez moi des herbiers, des plantes séchées du musée et je les travaillais à l’encre de Chine.  Mon premier rapport avec les fleurs… S’en est suivi une année d’étude aux Beaux-Arts de Rennes pour travailler la couleur.

Au décès de mon père j’ai repris le centre équestre familial que j’ai dirigé seule pendant 8 ans et demi. Ça a été une période formidable, mais le désir de créer a été plus fort. Je suis retournée à mes premiers amours : « la création plastique ».  Je reviens toujours à créer des choses avec mes mains (des lignes rondes, et de la couleur).

Pourquoi le feutre ?

J’ai découvert le feutre grâce à une formation de Sandrine BIHOREL, artiste feutrière, membre des Ateliers d’Art de France. Grâce à elle, je me suis formée au feutre main. Le feutre est du poil (comme un cheveu) que l’on travaille avec de l’eau chaude et du savon pour le transformer en matière. Le premier textile de l’humanité. De mon côté, après avoir feutré mes premières pièces à la main, j’utilise à présent le feutre en rouleau. J’aime le feutre, c’est une matière saine, naturelle, noble. J’adore son touché, ses couleurs intenses et profondes.

Je favorise également l’économie locale : l’ensemble de mes prestataires sont français. Le centre des fleurs est fait pas un ébéniste à 5 km de chez moi, et pour mes prochains emballages, je ferai appel à une entreprise rennaise.

Que vous évoque la Fleur  ?

« Mes fleurs sont des symboles. Elles ne représentent pas une fleur en particulier, mais LA fleur symbole de joie et d’ouverture au monde. A travers elles, j’exprime ma passion pour les couleurs, mon goût pour la sobriété, la modernité. Les fleurs unicolores me procurent de véritables émotions joyeuses et positives ».  

Si vous étiez un objet, que seriez-vous ?

Si j’étais un objet je serais un fauteuil désigné par Pierre Paulin ou mon canapé « Confluence » de Philip Nigro (en trois parties) avec chauffeuse. Le modèle violet…Ou encore, ma table à manger Serpentine de ROCHE BOBOIS.

J’aime les meubles organiques. Quand le meuble ou l’objet apporte un décalage et ouvre une porte à l’imagination.

..Et si vous étiez un peintre ?

Je serai Le DOUANIER ROUSSEAU. J’ai une sensibilité particulière pour le thème les « JUNGLES ». J’aime ses aplats de couleur, sa naïveté. Je m’en inspire d’ailleurs pour ma nouvelle collection

Musée Nationale d’HIstoire Naturelle

Votre source d’inspiration ?

Mon inspiration passe par des objets qui me rappellent la maison de mes parents (comme le fauteuil Bertoia ou les chaises Tulip) ou leur vieux papier peint… J’ai le souvenir de fleurs oranges sur des pans de mur entier, très 70’s !

Votre conseil déco ?   

Ne pas avoir peur de la couleur et de la grandeur. Par exemple pour mes Big Flower, il ne faut pas hésiter sur leurs tailles.

Est-ce que vous pouvez me dire quels sont les objets qui comptent le plus pour vous ?

Mes petits ciseaux jaunes qui m’accompagnent partout et mon tablier japonais offert par une amie créatrice – Nadine LEBAS– qui réalise de merveilleuses boîtes à thé en céramique.

Si vous gagniez au loto quel pièce de design vous offririez-vous ?

Toutes les pièces de Pierre Paulin. C’est quand même ma référence. Et, celui qui a amené le design à l’Elysée…

Ou une étagère du créateur japonais Shiro Kuramata.

Pour finir, quelle est votre définition du Chic en déco ?

LE CHIC POUR MOI C’EST OSER CE QUE L’ON AIME ET L’ASSUMER !

– EMMANUELLE M

Laisser un commentaire